Les PMO sont des structures chimiques synthétiques modélisées sur la base de la structure naturelle de l’ARN. Le processus de fabrication des PMO met en jeu une série d’étapes chimiques hautement contrôlées qui diffèrent sensiblement du processus typique d’une cellule vivante utilisé pour fabriquer un médicament biologique ou recombinant à base de protéines.

RECHERCHE FONDAMENTALE

La première étape du développement un médicament candidat PMO consiste à identifier la séquence d’ARN cible. Les PMO sont conçus pour se lier à une séquence spécifique dans l’ARN cible pour modifier le fonctionnement de l’ARN.

Discovery

SYNTHÈSE DE SOUS-UNITÉ

Les blocs de construction utilisés pour fabriquer un PMO sont appelés des sous-unités. Chaque sous-unité de PMO contient un cycle morpholine à six côtés, structure similaire au cycle ribose à cinq côtés dans une sous-unité d’ARN, ainsi qu'une base d’acide nucléique.

Les bases d’acide nucléique sont l’adénine, la cytosine, la guanine, et la thymine, couramment désignées par A, C, G, et T, respectivement. Lorsqu’elles sont reliées ensemble, ces bases d’acide nucléique forment le code génétique dans l’ADN ou l’ARN.

La production des sous-unités de PMO met en jeu la conversion des cycles à cinq côtés de la sous-unité d’ARN en cycles morpholine à six côtés suite à un certain nombre de réactions chimiques.

ASSEMBLAGE DU PMO

Ensuite, les sous-unités sont assemblées dans un ordre spécifique qui correspond à la séquence de l’ARN ciblé. Ceci se fait par une synthèse en phase solide, une méthode d’assemblage d’une molécule à travers une série de réactions chimiques contrôlées.

pmo assembly

Au cours de ce processus, les sous-unités sont attachées une à une dans la séquence requise.

TRANSFORMATION ET CONDITIONNEMENT

Le PMO complètement assemblé est purifié au moyen d’un certain nombre de bonnes pratiques de fabrication en vigueur (cGMP). Après les étapes de purification, le PMO est lyophilisé en une poudre pour former la substance médicamenteuse, qui subit par la suite des tests de contrôle qualité. Ensuite, la poudre est emballée dans des flacons stériles, dans sa formulation finale, pour le transport et le stockage. Des tests supplémentaires sont menés pour confirmer l’identité, la pureté, la stérilité, la résistance et la stabilité.

vials